Presse & Médias

Le Pôle Aquimer nous a posé 3 questions

Publié le 6 octobre 2022

Chaque mois, le Pôle Aquimer pose trois questions à ses adhérents. C’était au tour d’Ecopal d’y répondre, et plus particulièrement à Damien MAREZ.

Quelle est l’activité d’Ecopal ?

Chez Ecopal, nous sommes spécialisés dans l’Écologie Industrielle et Territoriale (EIT) qui est l’un des piliers de l’économie circulaire. Plus précisément, elle se concrétise par la mise en commun, volontaire, des ressources par des acteurs économiques d’un territoire, en vue de les économiser ou d’en améliorer la productivité : partage d’infrastructures, d’équipements, de services ou encore de matières (déchets, eau, énergies), etc. En proposant des solutions territoriales, coopératives et innovantes de gestion des ressources, l’EIT transforme les systèmes de production et de consommation en favorisant les fonctionnements en boucle quasi-fermée. Elle s’inscrit dans la démarche « réduire, réutiliser et recycler » de l’économie circulaire.

En guise d’exemples concrets, nous organisons des collectes mutualisées de déchets (papiers, cartons, piles, batteries, archives, DEEE, etc.) sur le territoire Dunkerquois. Les collectes mutualisées, notre service historique, présentent l’avantage de limiter le transport et donc de diminuer les gaz à effet de serre. Elles permettent également de réaliser des économies financières, de faire fonctionner l’économie et l’emploi local mais aussi de s’assurer que les déchets soient bien recyclés, réutilisés ou valorisés.

Nous intervenons également en tant que facilitateur ou intermédiaire entre des structures de différentes tailles pour créer des symbioses industrielles (synergies inter-entreprises). Le déchet de l’un peut devenir la matière première de l’autre.

Enfin, et en dehors d’actions plus ponctuelles, nous apportons nos connaissances et notre retour d’expérience dans le cadre d’études de faisabilité ayant pour but le développement de démarches d’Écologie Industrielle et Territoriale. La dernière en date est une étude de valorisation des déchets-ressources de la zone industrialo-portuaire de Capécure à Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche de France et premier centre Européen en matière de préparation, transformation et commercialisation des produits de la mer. Par ailleurs, nous collaborons étroitement avec Aquimer sur cette étude.

À qui s’adressent vos produits / services ?

Nos services s’adressent avant tout à nos adhérents qui sont des entreprises (PME ou Grands groupes), des collectivités ou encore des Associations. Peu importe le nombre de personnes travaillant dans ces structures, nous avons à cœur de développer le maximum de synergies entre les différents acteurs du territoire.

Par ailleurs, nous avons développé un outil numérique gratuit de gestion de déchets nommé « Recycle Solution » qui est disponible pour tout type de structure qui possède des déchets. Celui-ci est disponible à cette adresse : https://recycle-solution.fr/

En quoi l’innovation et la recherche sont importantes dans votre secteur d’activité ?

C’est assez simple, si nous voulons continuer à avoir un environnement vivable et lutter efficacement contre le réchauffement climatique, nous avons besoin de la recherche et d’innovations dans beaucoup de secteurs et de domaines. L’écologie industrielle et territoriale tient compte de plusieurs domaines : l’informatique, l’intelligence artificielle, les déchets, l’eau, l’énergie et les matériaux. Ces domaines sont à la fois présents dans les industries, les collectivités et les Associations.

La recherche et l’innovation dans l’informatique permettent, par exemple, de simplifier la traçabilité des déchets dangereux afin que ceux-ci ne finissent pas dans la nature. De la même manière, l’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans le process de tri pour permettre aux déchets d’atterrir dans la bonne filière de valorisation.

Les déchets, et plus particulièrement les différents types de plastique, ont clairement besoin de la recherche. Les plastiques sont présents partout et en énorme quantité, pourtant leur taux de recyclage n’est que de 10% au niveau mondial et ce sont plus de 8 millions de tonnes qui finissent leur chemin dans les océans chaque année… Les plastiques représentent un problème majeur pour nos adhérents et la planète.

L’eau, élément vital, indispensable et bien trop souvent oublié dans notre secteur d’activité, fait elle aussi parti des domaines nécessitant de la recherche et des innovations. Face à la rareté de cette ressource, il est crucial de développer une économie circulaire de l’eau ainsi que des outils de détection de fuites plus poussés pour éviter les pertes lors de la distribution (eau potable et eau industrielle) par exemple.

Il en va de même pour l’énergie. Nous intervenons beaucoup dans les industries et celles-ci ont de plus en plus de mal à faire face à la hausse des prix et à décarboner leurs process malgré une forte volonté. La recherche dans de nouvelles sources d’énergies (éolien, solaire, nucléaire, …), l’innovation et la mutualisation des infrastructures aideront les structures à verdir leur process, à faire des économies et à réduire leur impact environnemental.

Enfin, nos ressources ne sont pas infinies. Notre Association essaie d’agir à son échelle en faisant émerger un maximum de synergies entre les différents acteurs du territoire afin d’éviter l’extraction et l’utilisation de nouveaux matériaux. Mais, comme tous les autres domaines, nous avons besoin de chercheurs(ses) et d’entrepreneur(ses) pour créer de nouveaux matériaux et, si possible, à partir des déchets-ressources déjà existants.


Agissons ensemble en faveur de l’Ecologie industrielle et territoriale

Vous aussi, participez à l’émergence de nouvelles synergies sur le territoire